Skip to content Skip to sidebar Skip to footer
La Hongrie a empêché les 28 États membres de l'Union européenne de publier une déclaration commune condamnant la décision américaine de ne plus considérer les implantations israéliennes comme illégales, a rapporté mardi le Jerusalem Post.

Selon une source diplomatique, le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a demandé à ses diplomates de bloquer tout texte sur le statut juridique des implantations.

Il a également déclaré que son pays s’opposerait à toute déclaration sur la légalité des implantations israéliennes.

La France, quant à elle, a déclaré qu’elle “regrette toute décision susceptible d’encourager la poursuite de la construction de colonies de peuplement”, à travers un communiqué du ministère des Affaires étrangères sur les réseaux sociaux.

Budapest a été en conflit à plusieurs reprises avec Bruxelles sur le processus de paix au Moyen-Orient au cours des derniers mois. Par exemple, le gouvernement du Premier ministre Viktor Orbán a également bloqué une déclaration conjointe de l’UE condamnant la reconnaissance par l’administration américaine de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Les déclarations communes publiées au nom des États membres de l’Union européenne requièrent l’unanimité.

Leave a comment

C.J.F.A.I © 2024. All Rights Reserved.